Pourquoi ces mots clefs ?

Quand on veut s'arrêter de fumer, y'a pas plus déprimant que l'idée qu'on va s'arrêter de fumer pour la vie. C'est vrai, d'imaginer qu'on va se couper à tout jamais d'un plaisir dont on se sent hyper dépendant, c'est dur, non ? Quand en plus, on sait qu'on va peut-être souffrir pour rien, parce qu'on n'est vraiment pas sûr d'y arriver, y'a de quoi renoncer avant même d'avoir débuté !

Alors que quand on se dit qu'on va commencer ...


 

... on sait d'emblée qu'on n'est pas un pro ! On sait déjà qu'on n'arrivera certainement pas à tout réussir du premier coup - puisqu'on commence à peine ! Et on sait même qu'on va apprendre petit à petit à s'arrêter. En fragmentant en de multiples étapes son sevrage. Sans se confronter à l'infini, l'éternité, l'incommensurable ... C'EST LE PRINCIPE DE L'ESCALIER !

 

Y'a de quoi se sentir plus léger, non ?